Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / A la une... / 11 mars 2011…..11 mars 202 ?…..Jeux Olympiques de Tokyo

Au même titre qu’EDF nous annonce que le nucléaire en France est sûr, décarboné, indispensable à la transition énergétique,

AIEA Vienne oct 2019

le Japon tente de faire croire à « un retour à la normale » dans la région de Fukushima.

Cette même région impossible à décontaminer où s’accumulent des milliers de containers de déchets ou d’eau contaminés et les 3 cœurs fondus des réacteurs n°1, n°2 et n°3, etc sera traversée par la « flamme olympique » et sera le lieu d’épreuves sportives et récréatives. pour les JO Tokyo 2020

Canard Enchaîné 2013

Cet énorme mensonge a pour seul but :

- Fabriquer l’oubli de la catastrophe et de ses conséquences en faisant oublier l’impossibilité d’effectuer une décontamination complète de la région.

- Relancer l’activité économique et pour les autorités de convaincre que la catastrophe a été bien réglée et résolue.

- Appliquer le concept de développement durable en milieu contaminé en apprenant à la population à vivre avec la radioactivité en y appliquant une référence de dose sans limite contraignante (de 1 à 20mSv/an), applicable pendant des années.

- Rouvrir les zones d’évacuation y compris aux enfants, femmes enceintes ou malades et de peser sur le retour des personnes en supprimant toute aide et indemnisation.

- Faire ainsi payer aux victimes le coût exorbitant d’un accident nucléaire.

Ajout du 20 avril 2020

Cet article a été mis en ligne avant de connaître le report des JO en 2021 pour cause de pandémie . Mais ces Jeux radioactifs ne doivent pas être reportés mais annulés.

Voici ce que conclut le physicien Hiroaki Koide dans sa lettre « Le désastre de Fukushima et les jeux olympiques de Tokyo » après avoir rappelé que la catastrophe a provoqué la fusion de 3 cœurs de réacteurs représentant en radioactivité l’équivalent de 8000 bombes atomiques d’Hiroshima :

« les jeux olympiques de Tokyo se dérouleront dans un pays sous la déclaration d’urgence nucléaire. Les pays participants et leurs populations seront bien sûr exposés au risque d’exposition aux rayonnements. En outre, ils joueraient un rôle dans le soutien des crimes commis par ce pays »

https://apag2.wordpress.com/2019/03/29/desastre-a-fukushima-et-jo-de-tokyo-en-2020/

A lire

- Communiqué CRIIRAD 10 mars 2020
- article de Françoise Bloch dans « Contratom » n°136 septembre 2019
- 9e anniversaire de Fukushima, écrit par Annie Thebaud-Mony, association Henri Pezerat-Santé-Environnement-Travail A regarder

Invisibles Retombées : - si vous n’avez que 2 minutes https://www.youtube.com/watch ?v=-lPI55b6VAg

- quand vous aurez 45 minutes https://www.youtube.com/watch ?v=UaH5heMIC_k

Pétition Non aux JO radioactifs-Lettre ouverte à Mr le Président du CIO Thomas Blank fev 2020 Lausanne Non JO radioactifs